Golf Zone Anglais
A la une

EurAsia Cup : L’Asie arrache le match nul !

Extraordinaire retournement de situation à la première EurAsia Cup, partagée finalement par les deux équipes. Qui l’eût cru après la déroute asiatique du premier jour ? Fanny 5/0 après les quatre balles, le team emmené par Thongchai Jaidee a commencé à retourner la situation hier lors du deuxième jour, remportant les foursomes 3 à 2, et revenant à 4 points de l’Europe. Avec ce score de 7/3, il suffisait au team du capitaine Jimenez  de gagner quatre matchs sur 10 dans les simples du dernier jour pour remporter l’épreuve. Une bonne marge, tout de même, qui peut rendre confiant, d’autant que tout a bien démarré aujourdhui.

Le premier des quatre points nécessaires a en effet été apporté par le capitaine lui-même, irréprochable et brillant dans cette compétition, vainqueur du Malaisien Nicholas Fung 1 up. Avec un score de 8/3 et neuf points encore en jeu, cela sentait bon la balade de santé pour les Européens.

Mais entraînés tout à coup dans une dynamique de succès identique à celle des Européens dans la dernière Ryder Cup, les Asiatiques remportèrent alors cinq victoires de suite. Thongchaï Jaidee a dominé Graeme McDowell 3 & 2, Kiradech Aphibarnrat  Thomas Björn 2 & 1, Hyung-sung Kim. Pablo Larrazabal  4 & 2, l’Indien Anirban Lahiri, pourtant mené one down au n°10, est sorti vainqueur de son duel avec Victor Dubuisson 2 & 1, de même que Gaganjeet Bhullar, qui a écrasé Thorbjorn Olesen (Dan) 4 & 3.
A 8/8, le suspense était complètement relancé. Donaldson et le Thailandais Marksaeng partageant les points de leur match, les deux équipes se retrouvaient 8,5 à 8,5, avec trois parties encore en jeu.

Gallacher perdait largement face à l’Indien Rahman 4 et 3, mais Luiten parvenait à l’emporter de justesse one up sur le Japonais ODA. Les deux équipes étaient alors à 9,5, avec un dernier match encore sur le terrain. Tout devait se décider dans cette dernière partie, opposant Fernandez-Castano à Tanihara. Au trou n°15, c’était encore l’Asie qui l’emportait. Grâce à un eagle au 16, l’Espagnol parvint à égaliser, puis à contenir les assauts du Japonais par deux pars sur les deux derniers trous. Jaidee, capitaine courageux et lucide, pouvait être fier de ses troupes qui ont su se redresser après la déroute initiale.

Les deux équipes se partagent donc logiquement le premier trophée. Mais la logique n’a rien à voir avec le golf,  car chacune des deux équipes a pu croire à la victoire jusqu’au dernier putt de la dernière partie. Le scénario idéal pour lancer cette EurAsia Cup, une épreuve spectaculaire et décidément bien née.

Retrouvez le compte rendu en podcast :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>