jeudi 11 août 2016
Accueil / European Tour / Le golf est enfin de retour aux J.O. !
jo-logo

Le golf est enfin de retour aux J.O. !

60 joueurs et 60 joueuses vont se disputer à Rio, les médailles d’or du Golf, pour sa troisième apparition aux Jeux Olympiques, après Paris en 1900 et Saint-Louis en 1904.

Deux Français sont engagés sûr cette discipline : Grégory Bourdy et Julien Quesne. Les deux tricolores auront à cœur de succéder au Canadien George Lyon, dernier champion Olympique en 1904 à Saint-Louis à l’âge de 46 ans !

Le tournoi n’était alors ouvert qu’aux amateurs. George Seymour Lyon a également remporté à huit reprises le championnat amateur canadien entre 1898 et 1914 et le championnat canadien des seniors à dix reprises entre 1918 et 1930. Enfin, il s’est hissé en finale du championnat amateur des Etats-Unis en 1906 et en demi-finale du championnat amateur de Grande-Bretagne. En 1908, il se rend en Europe pour disputer les Jeux olympiques de Londres et y défendre son titre mais le tournoi est annulé au dernier moment et le golf ne sera plus jamais programmé aux JO jusqu’à aujourd’hui !

Les origines du golf tel qu’on le connaît aujourd’hui remontent au XVIIIe siècle et à sa codification à partir de 1754 en Ecosse, à Saint-Andrews. Le sport se popularise dans le monde anglo-saxon au XIXe siècle, et bientôt au-delà. Le premier tournoi olympique de golf est organisé lors des Jeux de Paris en 1900 sur le parcours de Compiègne. Il y a deux épreuves : le « Grand Prix de l’exposition 1900 » pour les hommes et le « Prix de la ville de Compiègne » pour les dames.

Ainsi, et sans l’avoir jamais su jusqu’à son décès en 1955, Margaret Abbott de Chicago, gagnante de l’épreuve à 22 ans devant Mlle P.Whittier du Golf Club de Saint-Moritz, Suisse, « deuxième prix » et Mme Huger Pratt, de New York, « troisième prix », devient-elle la première championne olympique américaine de l’histoire, et la seule médaillée d’or du golf pour les 112 années à venir !

Le premier champion olympique de golf est lui aussi américain : Charles Sands, qui l’emporte devant son compatriote Walter Rutherford et le britannique David Robertson. En 1904 à Saint-Louis, le Canadien George Lyon s’impose devant trois américains. Une compétition par équipes est également organisée à Saint-Louis, qui voit les dix golfeurs de l’équipe USA 1 prendre le meilleur sur USA 2 et USA 3. L’histoire retient que jusqu’en 2016, 93 golfeurs en tout auront participé aux Jeux Olympiques.

Enfin, le 9 octobre 2009 à Copenhague, lors de la 121e session du CIO, ses membres votent pour la réadmission du golf au programme. Avant cela, la jeune championne américaine Michelle Wie monte à la tribune et dit :

Je joue au golf depuis que j’ai quatre ans. En grandissant, j’ai été inspirée par les grands athlètes de notre sport, mes héros Tiger Woods et Ernie Els.

Les athlètes olympiques ont été les héros de beaucoup de garçons et de filles à travers le monde et jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais cru avoir la chance de partager ce rêve. Avec votre soutien, je peux rêver de devenir olympienne, je peux rêver de défiler lors de la Cérémonie d’ouverture, et je peux rêver de quelque chose que même Tiger et Ernie n’ont jamais fait : taper le putt final pour remporter la médaille d’or olympique ».

Le golf est inscrit au programme des Jeux de Rio 2016, comme le rugby, et connaitra 112 ans plus tard des successeurs aux pionniers des Jeux de Paris et de Saint-Louis.

Lexique pour les novices en Golf !

En guise d’avant-première, le golf a fait son apparition lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été à Nanjing, avec un beau succès populaire. A Rio, le parcours déroule en bord de mer sur la Réserve de Marapendi, dans la zone de compétition principale de Barra de Tijuca. Les tournois masculin et féminin mettront aux prises 60 joueurs et 60 joueuses selon la formule du « Stroke-Play », où les concurrents effectuent quatre fois le parcours de 18 trous en essayant de réaliser le moins de coups possibles.

Pour chaque trou, il y a un « Par », c’est à dire le nombre de coups minimum à réaliser. Sur un Par 4, par exemple, réaliser trois coups donne un « Birdie », atteindre le trou en deux coups débouche sur un « Eagle », et un « Albatros » correspond à trois coups sous le Par. En revanche, le dépasser d’un coup s’appelle faire un « Bogey », et de deux, un « double Bogey ». Le Par est déterminé par la longueur qui sépare le Tee du trou à atteindre.

Sur le parcours, il y a le « fairway », qui constitue le chemin idéal avec l’herbe coupée à ras. Il y a le « rough », où l’herbe est plus longue et où taper son coup est plus ardu. Il y a des obstacles constitués par de l’eau ou par des « bunkers » de sable. Il y a enfin le « Green » qui entoure le trou, là où l’herbe est la plus courte pour réaliser les « putt ». Les golfeurs utilisent différents modèles de clubs selon qu’ils doivent taper loin ou avec précision. L’exploit majeur en golf est de réaliser le « trou en un », c’est à dire mettre la balle dans le trou en un seul coup !

Après chaque parcours, les concurrents rendent une carte sur laquelle est inscrit leur nombres de coups. Le classement se lit par rapport au Par total. Les meilleurs golfeurs et golfeuses au monde seront présents à Rio pour le retour de leur sport aux Jeux. Le spectacle promet d’être phénoménal. A ne rater sous aucun prétexte !

Source : Olympic.org

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *