mardi 9 août 2016
Accueil / Tendance(s) / Golf et J.O. - la bonne équation ?
JO 2024

Golf et J.O. - la bonne équation ?

Un article intéressant de France télévision sports :

Après 112 ans d’absence, le golf fait son retour aux Jeux Olympiques. La fin d’une très longue attente pour certains, mais un détail pour les stars du circuit qui ont déclaré forfait en raison des risques liés au virus Zika. Un argument qui ne tient pas vraiment et qui montre surtout le peu de considération pour l’olympisme d’un sport où les millions de dollars et la reconnaissance se gagnent sur les greens toute l’année et non tous les quatre ans.

Jean-Lou Charon est un monsieur qui a beaucoup de respect pour les JO et l’esprit olympique. Le président de la Fédération Française de golf va voir ce pourquoi ses prédécesseurs Georges Barbarert (2005-2013), Philippe Martin (1997-2005), Claude Roger Cartier (1981-1997) se sont battus : le retour du golf dans la famille olympique. Une victoire après un long combat dont il tire une « immense fierté ». Problème, c’est qu’il semble être l’un des seuls à s’en préoccuper. Jason Day, Dustin Johnson, Jordan Spieth, Rory McIlroy, Adam Scott, Vijay Singh ou encore Tiger Woods (blessure au dos) manqueront à l’appel à Rio. Soit les 4 premiers joueurs mondiaux actuels et deux anciens numéros 1. Bref, plutôt du très lourd. C’est simple, on ne comptera que quatre des 10 meilleurs joueurs mondiaux à Rio en août prochain.

Pourtant à Rio, le golf avait une superbe occasion de casser son « image élitiste », selon Jean-Lou Charon. Ce retour au sein de l’Olympe allait permettre une « redécouverte ». « Etre à Rio, c’est la preuve que le golf est un sport, un sport ouvert au plus grand nombre et abordable pour tout le monde, saluait le président de la Fédération. Le fait d’être visible par monsieur et madame tout le monde donne un sentiment de reconnaissance ». Rencontré lors du J-100 organisé par le CNOSF au Palais de Chaillot, il misait alors beaucoup sur la présence du numéro 1 français, Victor Dubuisson. « Ça le branche, assurait-il, on connaît son caractère et ses difficultés à subir des contraintes comme en imposent les JO, mais il nous a assuré vouloir y aller et être présent. J’espère que l’avenir nous le confirmera ».

Un message lancé comme une bouteille à la mer. Celle n’a pas fini d’errer, cherchant un destinataire puisque Dubuisson a officialisé son forfait au cœur du mois de juillet invoquant la baisse de son niveau. « J’aurais été très honoré de participer au JO et de devenir membre de l’équipe de France, mais je sens que j’ai perdu mon niveau de golf, et je préfère laisser ma place », a avancé celui qui était encore partant 10 jours avant cette annonce. Dubuisson, 78e joueur mondial, fait donc un heureux, Julien Quesne (123e mondial).

lire l’article complet ici

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *