jeudi 4 août 2016
Accueil / European Tour / Les forces en présence !
zach johnson

Les forces en présence !

Les têtes d’affiche du golf mondial seront bien présentes sur le prestigieux circuit de Royal Troon, en lice pour soulever le Claret Jug:

Jordan Spieth vise un troisième majeur après le Masters et l’US Open en 2015, alors que Jason Day est à la recherche d’un deuxième sacre après le PGA Championship remporté fin 2015. Si l’on se base sur la forme du moment, c’est l’Américain Dustin Johnson, récent vainqueur en juin de l’US Open, son premier majeur, qui semble le mieux placé.

Le Nord-Irlandais Rory McIlroy a, des quatre, le palmarès le plus étoffé avec déjà quatre Majeurs, dont une victoire en 2014 dans le prestigieux tournoi britannique, alors disputé sur les greens de Hoylake. Le N.4 mondial n’avait pu défendre son titre en 2015, blessé à la cheville suite à une partie de football entre amis…

« Je suis excité d’être de retour et sur un circuit sur lequel je n’ai jamais joué », a déclaré le Nord-Irlandais.

L’Américain Zach Johnson, qui avait succédé à McIlroy sur le circuit de St Andrews l’année dernière, n’a pas confirmé depuis son changement de matériel et son passage chez PXG.

Avec Victor Dubuisson, Clément Sordet est l’un des deux Français présent cette semaine au British Open. Qualifié pour le British après sa 2e place au Thailand Golf Championship en décembre dernier, Clément participe pour la première fois de sa carrière à un tournoi Majeur.

Je n’ai jamais vécu une expérience comme celle-là. C’est un tournoi qui est au-dessus de tous les autres. Les meilleurs joueurs de la planète sont là. C’est assez spécial

La star : Le parcours !

Le retour sur l’emblématique parcours de Troon, qui n’avait plus été utilisé depuis 2004, pourrait pourtant niveler les forces en présence et avantager les plus anciens du plateau. Dans son histoire, « Troon » a déjà été utilisé à huit reprises et les six derniers vainqueurs sont américains… Les néophytes vont donc découvrir un parcours qui recèle quelques pièges, comme les trous N.8, connu comme le « Postage Stamp », et N.11.

L’amateur allemand Herman Tissies avait eu besoin de 15 coups en 1950 sur le premier trou, un par-trois, tandis que Gene Sarazen y a fait un trou-en-un en 1973, à 71 ans ! Le 2e, bordé en surplomb sur sa droite par la ligne de chemin de fer, est un par-quatre. Ce qui n’a pas empêché le grand Jack Nicklaus de s’y prendre à dix reprises en 1962 pour en venir à bout…

Le vétéran Colin Mongtomerie (53 ans), le régional de l’étape, sera lui dans ses petits souliers sur un parcours qu’il connaît comme sa poche. Dans une semaine, son père de 86 ans sera intronisé président du club local.

Enfin, une nouvelle fois, la capricieuse météo écossaise pourrait venir chambouler les forces en présence. Même si les prévisions s’annoncent clémentes cette année, le vendredi promet d’être particulièrement venteux et humide, ce qui pourrait faire des ravages chez ceux qui ambitionnent de passer le cut et disputer les deux derniers tours du week-end.

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !