mardi 31 mai 2016
Accueil / Les insolites Golf Zone / Trophée Hassan II - Tiger Woods un jour à Rabat ?

Trophée Hassan II - Tiger Woods un jour à Rabat ?

Il y a une dizaine d’années, Tiger Woods a été approché pour venir disputer le Trophée Hassan II. Les négociations n’aboutirent pas. A l’époque, Tiger était au sommet de son art. Il était demandé partout dans le monde et les enchères pour s’assurer sa présence montaient d’une manière astronomique.

Aujourd’hui, l’ex n°1 mondial pointe à la 508e place au ranking alors qu’il a régné sur ce classement durant 683 semaines, soit plus de 12 ans ! La faute à
un manque de résultats et à des blessures à répétition qui ont mis le plus souvent sa carrière entre parenthèses.

Depuis le 23 août dernier, Tiger n’a plus rejoué en compétition. Opéré du dos, il s’est tenu éloigné des fairways pour assurer une parfaite convalescence. Il y a quelques semaines, une vidéo l’a montré en train de taper des drives. Puis il y a quelques jours, il s’est inscrit à l’US Open qui va se dérouler à la mi-juin à Oakmont. Sans que cela soit l’assurance de sa participation au deuxième majeur de la saison. Là, tout d’un coup, le monde du golf s’est affolé. Le retour de Tiger à la compétition est pour bientôt. Où et quand ? Au Quail Hollow Championship ?

Trop tôt. Au Players Championship ? Trop difficile. Au Memorial Tournament chez son mentor, Jack Nicklaus. Plus probablement.

Sur le net, la moindre information sur Tiger Woods affole les internautes. Sur les réseaux sociaux, le moindre « post » le concernant est vu et commenté par dix, voire vingt fois plus d’internautes que ceux qui évoquent Rory McIlroy et Jordan Spieth.

Difficile de marquer l’histoire quand on a une telle figure tutélaire qui rôde depuis 20 ans sur le golf professionnel. Car quel que soit le talent des champions de la jeune génération représentée par Jason Day, Jordan Spieth, Rory McIlroy ou Rickie Fowler, ces joueurs, qui n’ont pas encore atteint 30 ans, n’ont ni la notoriété ni le charisme de leur aîné. Malgré ses 40 ans passés, Tiger est toujours l’étoile qui agrège les ambitieux.

Tous rêvent d’un retour de Tiger au premier plan, histoire de se mesurer à lui lors d’un dernier tour d’un tournoi majeur. Récemment, un sondage anonyme a même été fait auprès des joueurs du PGA Tour pour savoir si Tiger allait regagner des tournois. 43 % d’entre eux ont répondu oui, un chiffre qui grimpe à 72 % chez les joueurs de plus de 50 ans du Champions Tour. Déjà assuré d’être vice-capitaine à la prochaine Ryder Cup, Tiger Woods se verrait bien assumer la charge, clubs en mains sur le terrain. Mais il y a peu de chances qu’il arrive à convaincre le capitaine Davis Love en moins de deux mois de tournoi.

Le Maroc pourrait-il voir un jour Tiger Woods évoluer ? Quand on analyse sa carrière, on se rend compte qu’il a souvent disputé des tournois dans des pays qui n’avaient pas la culture golfique de l’Ecosse ou des Etats-Unis. A chaque fois, il y a suscité un engouement populaire sans précédent. Sauf que la présence de Tiger a un prix. Et malgré son absence récurrente de résultats, il n’a pas vraiment baissé. Et pour le moment seuls Abu Dhabi et Dubaï dans
les pays arabes ont les moyens de s’attacher ses services. Quel dommage !

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !