dimanche 20 mars 2016
Accueil / European Tour / Anirban Lahiri, ce Hero à l’Indian Open
lahiri

Anirban Lahiri, ce Hero à l’Indian Open

Anirban Lahiri estime qu’il possède toutes les armes pour défendre avec succès son titre à la veille du premier tour du Hero Indian Open.

Grâce à sa 52e place au classement de l’OWGR, le joueur indien occupe le sommet du champ cette semaine, mais il devra compter avec des adversaires redoutables, parmi lesquels son compatriote S.S.P. Chawrasia, qu’il battit en play-off pour le titre la saison dernière, l’Irlandais Padraig Harrington, trois fois titré en Majeurs, et les Australiens Marcus Fraser et Scott Hend, récents vainqueurs sur le Tour.

Son triomphe au Delhi Golf Club il y a un peu plus d’un an avait été le second en trois semaines pour Lahiri, auteur d’une saison 2015 exceptionnelle. Le natif de Pune n’a pas soulevé de trophée depuis lors, mais il pense qu’évoluer sur ses terres peut lui permettre de goûter de nouveau au succès sur le Circuit européen.

« C’est vraiment super de revenir au Delhi Golf Club pour défendre mon titre », explique Lahiri. « Il y a beaucoup de choses ici qui me rendent très heureux, et j’arrive très bien à abuser de la cuisine indienne ! »

C’est l’un de ces tournois où l’on est heureux de revenir tout au long d’une carrière. - Anirban Lahiri

« Défendre un titre n’est pas nouveau pour moi, car je l’ai déjà fait à plusieurs reprises durant ma carrière », poursuit Lahiri. « C’est une situation que j’apprécie, et c’est bien de savoir que l’on a déjà été capable de gagner sous la pression et de faire les bons gestes. La difficulté est de se mettre en position pour le reproduire. »

En plus d’être le joueur le mieux classé du champ, Lahiri est également le premier joueur indien au classement mondial, et il officie comme le porte-drapeau d’un pays qui s’établit de plus en plus solidement sur la scène du golf international.

Le joueur âgé de 28 ans admet que cette responsabilité est cause d’un peu de pression supplémentaire, mais il s’avoue très fier d’être le premier golfeur d’une nation de plus d’un milliard d’habitants alors que les jeux Olympiques de Rio de Janeiro se profilent à l’horizon.

« C’est une situation nouvelle pour moi, et je suis en train d’apprendre », commente Lahiri. « Si je parviens à contrôler mes attentes et à rester positif mais réaliste à la fois à l’entraînement et en compétition, alors les résultats suivront. »

« J’apprends à m’adapter aux exigences de mon métier. Lorsque je suis en Inde, je suis très sollicité, mais aux États-Unis, j’ai plus de temps pour meconcentrer sur mon jeu. »

« Quoi qu’il en soit, c’est un immense privilège de représenter son pays, d’en être un peu l’ambassadeur, et de répondre à toutes les questions concernant le golf en Inde. »

« J’espère réaliser une bonne performance aux jeux Olympiques. Je joue très bien depuis quelque temps, et je sais que je peux me battre pour la victoire même au plus haut niveau. »

« Bien sûr, Rio est une étape importante pour moi et pour le second joueur indien qui m’accompagnera, mais c’est aussi un événement crucial pour le golf indien. C’est l’occasion pour nous de briller dans un tournoi qui aura un retentissement beaucoup plus important que tout autre événement golfique. »

« Est-ce que j’ai une chance de médaille ? Oui absolument. Je suis persuadé que je peux accrocher le haut du leaderboard et obtenir une médaille pour l’Inde. »

Huit Français seront au départ ce jeudi au Delhi Golf Club, dont Lionel Weber, pensionnaire de l’Asian Tour. Les meneurs tricolores cette semaine sont Julien Quesne, Sébastien Gros et Romain Wattel.

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour/season=2016/

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *