mardi 8 décembre 2015
Accueil / European Tour / Alfred Dunhill Championship - Schwartzel n’a vu que du bleu - blanc - rouge!

Alfred Dunhill Championship - Schwartzel n’a vu que du bleu - blanc - rouge!

Charl Schwartzel a prouvé encore une fois qu’il était le maître des lieux à Leopard Creek. Il s’impose sur l’Alfred Dunhill Championship pour la quatrième fois et signe sa 10e victoire.

Le joueur local a gagné le tournoi en 2005, 2013 et 2014. En onze participations, il finit 8 fois deuxième ou mieux. Pourtant, ses trois coups d’avance ce matin au départ du dernier tour se sont réduit rapidement à un seul coup.

Grégory Bourdy sonnait la charge de quatre birdies consécutifs du 3 au 6. Un triple bogey au 7 repoussait, un temps, le tricolore. Patiemment, il remontait au classement à coups de birdies, quatre, et montait finalement sur la deuxième marche du podium.

Je n’ai pas hésité longtemps avant de me décider à venir jouer ici malgré la série de tournois que j’avais joués. j’adore cet endroit et je suis vraiment content d’un tel résultat car je savais que je jouais bien depuis quelques semaines et j’étais frustré de ces contre-performances

A 31 ans, Schwartzel est le plus jeune Sud-Africain à cumuler dix victoires sur l’European Tour. Ernie Els était un an plus âgé quand il a atteint ce nombre lors du Dubai Desert Classic en 2002.

Mis a part ses 3 victoires à Léopard Creek, Schwartzel n’a pas gagné à l’international depuis sa victoire au Masters en 2011. Il est sorti du top 50 mondial mais cette victoire devrait lui permettre de franchir à nouveau la précieuse limite pour se positionner vers la 40e place.

C’est un super sentiment. La façon dont j’ai jouée ces dernières années n’était vraiment pas au top et j’ai beaucoup perdu. Je ne me voyais pas vraiment revenir au plus haut niveau et gagner.

Mais j’ai travaillé comme un dingue ces 18 derniers mois et c’est très frustrant de vivre semaines après semaines sans que jamais la roue ne tourne.

Cela ne pouvait pas mieux tomber que d’avoir cette chance cette semaine. Cet endroit me traite comme un roi. J’ai gagné pour la première fois ici et je signe ici aussi mon 10e titre.

J’aimerais bien que l’on joue un Majeur ici. C’est vraiment mon endroit préféré. J’adore le parcours et tout l’environnement. - Charl Schwartzel

Mon petit jeu a été incroyable ce week-end et c’est ce qui a fait le résultat. Je suis resté solide sur les 9 premiers trous puis j’ai fait birdie sur les trous 11, 13 et 14. Je savais que j’allais avoir au moins deux ou trois coups d’avance. Quand j’ai vu le leaderboard du 16, j’ai été plus confiant, il ne tenait alors qu’à moi à ne pas faire d’erreur.

Sébastien Gros en dernière partie a connu une journée de montagnes russes. Il fait deux double bogeys de suite  en début de partie. Un genou à terre mais pas KO, il remonte patiemment au classement pour une belle 4e place.

« Je me suis battu, on me dit que je suis un joueur de double (bogey) et j’en ai fait deux en début de partie donc cela a été difficile à gérer, ça fait mal.

Paradoxalement, je ne me sentais pas bien hier après ma partie, j’ai beaucoup gambergé et je me sentais plutôt bien aujourd’hui. C’est finalement le putter qui m’a sorti de situations démentes pour finir en beauté. »

Gros a en effet, quelques ficelles mémorable. Son deuxième birdie du jour est sur le par 3 du trou 7, un bon 12 mètres. Puis pour conclure, le lyonnais a offert un putt somptueux aux spectateurs amassés autour du dernier green. Il enquille plus de 10 mètres et lève les bras en signe de victoire, victoire contre lui-même aujourd’hui.

« Aujourd’hui cela a été très dur mais c’est mon premier tournoi sur l’European Tour, je termine 4e, je suis hyper satisfait. J’ai du aller chercher très loin les ressources pour revenir, j’ai réussi à en trouver mais j’en ai foutu partout. J’ai raté quasiment tout ce que j’ai voulu entreprendre mais au final c’est 4e, on me dit ça en début de semaine, je n’y crois même pas. »

Benjamin Hébert finit 3e derrière Grégory Bourdy. Un putting hésitant et un jeu, à ses dires, pas assez bon, ne pouvait lui ouvrir les portes d’une première victoire.

« C’est une belle façon de démarrer la saison mais je suis aussi un peu déçu parce que je finis pas bien. Ma balle était pleine de terre au 18 donc le coup de wedge avec l’eau derrière et le bunker devant n’était pas évident et elle est partie un peu en « live ».

Je ne fais pas une bonne sortie, je n’ai pas été très bon dans le bunkers aujourd’hui. Je n’aurais pas pu aller cherche la gagne aujourd’hui, je n’avais pas le jeu pour, sincèrement mais commencer l’année comme ça va me permettre d’être serein.

L’objectif pour 2016 est d’aller à la finale, de jouer les Final Series. Voilà, je me suis mis en position cette semaine, c’est la deuxième fois en 4 mois donc j’espère continuer comme ça. »

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour/season=2016

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *