lundi 23 novembre 2015
Accueil / European Tour / DP World Tour Championship - Andy ou Rory ?
sullivans

DP World Tour Championship - Andy ou Rory ?

Rory McIlroy a joué -7 pour se rapprocher d’une nouvelle victoire à la Race to Dubai, mais il devra encore se débarrasser d’Andy Sullivan ce dimanche pour remporter le DP World Tour Championship.

Vainqueur du tournoi en 2012, McIlroy a montré une forme étincelante pour signer une carte de 65 qui le place à un coup seulement de Sullivan, leader après trois tours, et quatre longueurs devant l’Anglais Danny Willett, son rival le plus dangereux dans la course à la Race to Dubai.

 

DUBAI, UNITED ARAB EMIRATES - NOVEMBER 21: Rory McIlroy of Northern Ireland is pictured walking on the fifth hole during the third round of the DP World Tour Championship on the Earth Course at Jumeirah Golf Estates on November 21, 2015 in Dubai, United Arab Emirates. (Photo by Andrew Redington/Getty Images)

L’Américain Patrick Reed, auteur d’un 68, conserve sa troisième place à -13, une longueur devant le Sud-Coréen Byeong-Hun An et l’Argentin Emiliano Grillo, ce dernier moins en verve qu’hier. Le Thaïlandais Thongchai Jaidee et l’espoir anglais Matthew Fitzpatrick sont à -11, en compagnie de Danny Willett.

Auteur d’une charge spectaculaire, avec notamment deux birdies sur les deux premiers trous et trois gains consécutifs du 13 au 15, McIlroy a révélé qu’il n’était pas totalement satisfait de son score, et le joueur nord-irlandais a également admis qu’un troisième titre sur le Tour cette saison avait une grande importance pour lui.
« J’avais de super sensations aujourd’hui, et du coup je suis un peu frustré », commente McIlroy. « Je pense que j’aurai pu facilement jouer 62 ou 61 ».

« Cela va être mon dernier tour de la saison et mon dernier tour de l’année. Je veux en tirer le maximum. J’aurai préféré être en meilleure position avant cette dernière journée, mais je vais tout donner. »

« Ce serait vraiment super de finir la saison en remportant la Race to Dubai, mais c’est important pour moi aussi de gagner ce tournoi et j’ajouter une nouvelle ligne à mon palmarès.

Quatre titres à la fin de la saison, ce serait très bien. Mais remporter la Race to Dubai alors que je n’ai pas vraiment fait la saison que je souhaitais, ce serait fantastique. - Rory McIlroy

Sullivan, qui vise un quatrième titre sur le Tour cette saison, a fait birdie sur deux de ses quatre derniers trous pour un score de 68 et un -16 total. Le joueur anglais se trouve en bonne position pour soulever un deuxième trophée en six semaines après celui remporté au Portugal Masters en octobre dernier.
« Je suis resté très calme aujourd’hui », commente Sullivan. « Je me suis senti un peu frustré vers le milieu du tour, car mon jeu n’était pas vraiment là. Je pense que mon putter m’a bien sauvé sur les derniers trous. De la façon dont j’ai joué, je suis vraiment content de ce 68. »

« Je joue bien et j’ai de super sensations au putting. Pour moi, il s’agit simplement de me donner un maximum de chances. Je sais que Rory va faire un bon score demain, et je vais devoir saisir les chances qui se présentent. On verra bien comment cela se termine. Jouer en compagnie du meilleur joueur du monde au dernier tour du DP World Championship, cela va être fantastique ! »

Après un point concédé dès le premier trou, Patrick Reed a cumulé six birdies pour une carte de 68, mais le joueur américain affichait des sentiments mitigés sur sa partie.
Il déclare : « Je suis un peu déçu aujourd’hui. J’ai été solide sur les mises en jeu, mais un peu moins au jeu de fers, et j’ai raté pas mal de putts. C’était juste une de ces journées où il manque un petit quelque chose. Si les putts se mettent à rentrer demain, je pense avoir une bonne chance. »

Belle journée pour quatre des six Français en ce moving day.

Victor Dubuisson reste le meilleur Tricolore à -8 après un solide 69 qui le porte en 13e position.

Gary Stal se hisse à -7 grâce à une carte de 68, et juste derrière lui à -6, Grégory Bourdy joue 69 pour un Top-25 provisoire.

Bien parti avec un eagle sur le Par 4 du 3, Julien Quesne a claqué un joli 67 pour revenir dans la première moitié du classement à -5 total.

Moins chanceux, Alexander Levy (73, +2) et Raphaël Jacquelin (74, +3) restent très loin.

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour/season=2015

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !
Prochain Dans le sac de Rory McIlroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *