lundi 16 novembre 2015
Accueil / News / NR : Le golf de Mazières deviendra un complexe de luxe !

NR : Le golf de Mazières deviendra un complexe de luxe !

Un hôtel quatre étoiles, deux restaurants, une cave à vins : le château du Petit-Chêne va devenir un complexe de luxe. Avec à la clef, une vingtaine d’emplois.

Nous voulons attirer des gens du monde entier à Mazières-en-Gâtine. Zaya Younan, le nouveau propriétaire du château du golf de Mazières, ne cache pas ses ambitions.

L’investisseur immobilier américain, dont la société est basée en Californie, a acquis le château du Petit-Chêne il y a tout juste un mois.

Si le golf reste géré par la société Blue Green, le château et ses dépendances vont être entièrement rénovés par l’investisseur.

Le projet est pharamineux : le château accueillera un hôtel quatre étoiles de trente chambres. « Nous souhaitons ouvrir les seize chambres du premier étage en juin », espère Zaya Younan. Au deuxième étage, les seize chambres ne seraient rénovées qu’en 2016.

Un jardin à la française, mais aussi un spa et un magasin de golf seraient aménagés dans les anciennes dépendances du château, à l’abandon. Une cave à vins « rares » selon Zay Younan sera également créée au sous-sol.

Un budget « encore en évolution », mais qui se chiffre en « millions d’euros au vu de l’état des lieux » selon Jean-Paul Bringuier, chef d’orchestre des travaux.

Rien que les travaux de la cuisine sont estimés à 100.000 euros.

Une vingtaine d’emplois recrutés localement

Car il n’y aura pas un, mais deux restaurants. L’un sera gastronomique, avec à sa tête un chef « originaire de la région », dont l’identité n’a pas été dévoilée. Le deuxième sera destiné aux clients du golf, sous la même formule que le restaurant existant. « L’objectif est de garder une clientèle locale », ajoute Zaya Younan.

Une vingtaine d’emplois « recrutés ici » devraient être créés pour l’hôtellerie-restauration et l’entretien du parc.

« Le restaurant sera fermé en janvier, avant l’ouverture en février », dévoile Sébastien Charrier, qui a conservé son poste de gérant des restaurants.

À l’image de la vaste allée située en face du château, totalement dégagée par les jardiniers, les lieux ont déjà entamé leur transformation. « Une trentaine d’artisans travaillent sur place depuis trois semaines.

Les jardins ont déjà été nettoyés, les pierres blanches extérieures lavées, décrit Jean-Paul Bringuier.

Les 61 fenêtres seront remplacées la semaine prochaine, avant d’attaquer la façade.

Nous ne ferons travailler que les entreprises locales. C’est l’essence même du projet, insiste Zaya Younan.

À travers sa société La grande maison Younan collection, le business man américain ne souhaite pas s’arrêter là.

Mazières ne sera que le point de départ de la fondation. Nous espérons acquérir d’autres châteaux pour les ramener à la vie. On ne peut pas laisser des bâtisses si magnifiques à l’abandon.

source : NR

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>