vendredi 30 octobre 2015
Accueil / Tendance(s) / Le projet Titan, minivan électrique pour 2019
apple car

Le projet Titan, minivan électrique pour 2019

Dans son projet Titan, le géant à la pomme fait plancher des centaines de salariés sur un minivan électrique. Pourrait-il concurrencer Tesla ?

L’entreprise californienne a rencontré au mois d’août des représentants de la commission de régulation des véhicules en Californie. Les discussions ont porté sur les véhicules autonomes ce qui semble confirmer qu’Apple travaille effectivement sur un projet de ce type.

C’est le journal britannique The Guardian qui a relancé l’affaire durant ce week-end. Selon notre confère, Mike Maletic, un des conseillers juridiques d’Apple, a rencontré longuement plusieurs experts de la DMV (Department of Motor Vehicles) parmi lesquels Bernard Soriano et Stephanie Dougherty qui sont les sponsors du projet de régulation des véhicules autonomes pour la Californie ainsi que Brian Soublet, directeur du DMV.

Interrrogés par nos confères, ils n’ont pas souhaité divulguer les détails de cette réunion, se bornant à dire que le but du rendez-vous avec Apple était de passer en revue la réglementation des véhicules autonomes.

Ce département est actuellement en train de développer une réglementation pour le déploiement et le fonctionnement de véhicules autonomes dans l’état de Californie.

Son grand rival Google est, lui, engagé dans un projet bien plus avancé de voiture sans conducteur qui serait prête à être testée en ville dès cette année.

Les constructeurs Volkswagen, General Motors, Nissan ont également des projets similaires. Jusqu’à présent, le DMV a accordé des permis à 10 entreprises pour 80 véhicules et plus de 300 « conducteurs ». Honda et BMW ont reçu leur permis la semaine dernière.

L’intérêt d’Apple pour l’automobile n’est pas nouveau. En 2012, la direction de la firme confirmait le défunt boss d’Apple, Steve Jobs, préparait une voiture, déjà baptisée iCar.

Steve Jobs voulait fabriquer une voiture au design spectaculaire car selon lui, les constructeurs ne font pas assez attention au côté esthétique de leurs modèles.

Au cours de l’été, nous avons également appris qu’Apple s’était renseigné sur la possibilité d’accéder à l’ancienne base militaire située au nord de San Francisco et qui a été reconvertie en terrain d’expérimentation pour les véhicules autonomes.

Là encore aucun détail n’a filtré, Gomentum (le nom de la base) ayant signé un accord de confidentialité tout comme le DMV.

Obligé de dévoiler les détails du projet

Comme le souligne The Guardian, si Apple souhaite obtenir un permis pour son propre véhicule, connu sous le nom de code Project Titan, elle devra oublier son légendaire goût du secret.

En effet, l’obtention d’un permis nécessite de révéler bon nombre de détails sur le véhicule autonome et ses possibilités.

L’alternative est le test sur la base Gomentum évoquée ci-dessus. Le Guardian indique également sur la foi de documents reçus qu’Apple vient d’engager un Engineering Program Manager (EPM) pour le projet Titan, une étape qui intervient chez Apple lorsqu’un produit quitte le lab et dont la mission est de coordonner les ingénieurs hardware et software.

Le projet Titan n’est pas mené dans les bureaux habituels à Cupertino mais dans un bâtiment ultra-protégé situé à Sunnyvale.

D’après un article du Wall Street Journal, l’objectif d’Apple serait maintenant d’avoir un modèle prêt pour 2019.

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>