mercredi 10 août 2016
Accueil / European Tour / D + D : Thomas Pieters leader au soir du Moving day
Gregory Bourdy

D + D : Thomas Pieters leader au soir du Moving day

Thomas Pieters a surmonté une pénalité de deux coups pour s’installer en tête du D+D REAL Czech Masters à la veille du dernier tour.

Le Suédois Pelle Edberg, coleader au départ ce matin, suit à une longueur après avoir signé une carte de 67 vierge de toute erreur, tandis que le Danois Thorbjørn Olesen occupe seul la 3e place à -13, une longueur devant les Anglais Robert Dinwiddie et Matthew Fitzpatrick.

Parti sur les chapeaux de roue, avec un enchaînement eagle/birdie sur les deux premiers trous, Pieters enfonça le clou avec trois birdies consécutifs du 8 au 10 avant d’être pénalisé de deux coups au trou suivant pour avoir joué une mauvaise balle depuis le rough.

Pieters réussit malgré tout à rester dans sa partie, alignant trois nouveaux oiselets sur les sept derniers trous pour un impressionnant 65 et un -17 total à la veille de la dernière journée.

« De toute évidence, cette pénalité de deux coups au 11 fait un peu mal, mais je suis le seul fautif », commente le joueur belge.

« Je frappais bien la balle et j’avais de bonnes sensations au putting, alors je n’avais aucune raison de m’affoler. Ce sont des choses qui arrivent. C’est juste dommage que cela se soit produit aujourd’hui. »

« Je suis très content de la façon dont j’ai réagi après la pénalité, avec trois birdies sur les sept derniers trous, mais il faut que j’apprenne à être plus patient pour ne pas reproduire ce genre d’erreur stupide. »

J’ai manqué un peu de patience en Espagne lorsque j’étais en tête, surtout sur les six premiers trous, alors il faudra que je corrige cela demain.

« Avec Pelle, c’était sympa de se rendre coup pour coup sur le parcours. Je pense que demain on aura besoin tous les deux d’aller très bas pour avoir une chance. »

Edberg a rendu une copie quasi parfaite à l’Albatross Golf Resort, avec trois gains aux 1, 3 et 9 pour un aller en 33, et deux nouveaux oiselets au retour pour un 67 immaculé.

« J’ai beaucoup mieux joué que les deux premiers jours », explique le joueur suédois. « J’ai été bien meilleur sur mes mises en jeu, et j’ai bien géré les Par 5. Je n’ai pas rentré beaucoup de putts, mais cela reste un très bon score. »

« Thomas et moi, nous frappons à peu près à la même distance, et je pense que cela nous a aidés mutuellement. Auparavant, j’étais très nerveux lorsque je me trouvais en situation de gagner un tournoi, mais aujourd’hui, je me sens beaucoup plus à l’aise. »

« Cela fait quelques semaines maintenant que j’occupe la première partie du leaderboard, et cela devient plus facile de gérer ce genre de situation. Je suis impatient de continuer sur cette dynamique, et c’est une bonne sensation. »

 Olesen s’est montré lui aussi satisfait de sa performance du jour, obtenue après six birdies et un bogey :

« Je me sentais bien aujourd’hui, et j’ai essayé d’être agressif. J’ai attaqué tous les drapeaux et cela a payé. En plus, j’en rentré quelques très bons putts. »

Plus tôt dans la journée, le Suédois Mikael Lundberg a égalé le record du parcours en 64 pour se hisser à la 6e place, qu’il occupe avec trois autres joueurs, dont l’Américain Peter Uihlein, à -9.

Côté français, le Moving Day a été plutôt statique. Le meilleur score du jour est l’œuvre de Victor Dubuisson (70, -6), qui gagne une place.

Derrière le Cannois, Grégory Bourdy (71, -5) bat également le parcours mais perd du terrain au leaderboard. Mathieu Decottignies-Lafon joue dans le Par et continue d’étonner à -4 total. Tours solides également pour Édouard Espana (72, -1) et Cyril Bouniol (73, Par), tandis qu’Adrien Saddier marque le pas (75, Par).

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour/season=2015http://fr.europeantour.com/europeantour/season=2015

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !