mardi 25 août 2015
Accueil / European Tour / Horsey sur sa lancée
horsey

Horsey sur sa lancée

Au Made in Denmark, David Horsey entamera le week-end avec une avance de trois coups. Le joueur anglais n’a aucune intention de changer sa stratégie dans sa quête d’une quatrième victoire sur l’European Tour.

Le joueur de 30 ans a entamé le second tour à - 8, avec un coup d’avance sur son premier poursuivant. Il a été brièvement relégué à la seconde place par John Parry qui a rendu plus tôt dans la journée une carte de 67.

Mais dès le trou n°1, un birdie a remis Horsey en tête du leaderboard et il n’a ensuite jamais plus quitté le sommet du classement.

horsey

« J’ai très bien joué, j’aurais pu faire un ou deux coups de mieux. », a t-il déclaré. « J’ai vraiment bien collé à ma stratégie et je me suis juste concentré sur moi-même. »

« Je suis content de mon jeu et il n’y a plus de frustration, ce qui est bien. Quand tu commences à voir la balle entrer dans le trou, c’est rafraîchissant. »

Après son birdie au premier trou, Horsey a fait de nouveau un birdie sur le trou n°4 et bien qu’il ait concédé un bogey sur le trou suivant, un eagle au 6 lui a permis de descendre jusqu’à - 11.

Deux bogeys d’affilée sur les trous 9 et 10 ont alors failli faire perdre au joueur anglais sa place de leader. Mais grâce à des birdies sur les trous n°11, 15 et 17, il a finalement signé une carte de 67 pour ce deuxième tour, après sa première carte record de 63.

Horsey a trois victoires sur l’European Tour, dont une l’année dernière au M2M Russian Open, mais il a seulement réalisé un top 10 cette saison. Il a admis qu’un récent break lui avait permis de se préparer à la compétition.

« J’ai eu de bonnes vacances la semaine dernière, ce qui est toujours bien à la mi-saison. », a t-il déclaré. « Vous vous sentez un petit peu épuisé parfois et j’étais frustré de mes résultats. Donc cela m’a fait du bien de poser les clubs pour une semaine et de ne pas penser au golf. »

Parry avait atteint les - 11 plus tôt dans la journée, mais après six birdies sur ses 15 premiers trous, un bogey au 7 et un autre au 9 ont stoppé sa progression.

Le joueur anglais n’a pas été au meilleur de sa forme ses derniers jours. Il a manqué cinq cuts lors de ses six derniers tournois, et il est heureux d’être dans le match après 36 trous.

« J’ai bien joué, mais c’était plus compliqué qu’hier. », a commenté Parry. « Pour faire bogey au dernier, j’ai rentré un putt de deux mètres. Tu ne te sens pas trop mal quand tu parviens à faire cela. »

« J’ai bien mieux tapé la balle sur les neuf derniers trous, c’est-à-dire mon aller, j’ai rentré tous les putts que j’avais à rentrer. Je n’ai pas aussi bien joué sur mon retour, c’est-à-dire les neuf premiers, mais je suis placé pour le week-end. »

L’Australien Richard Green a lui aussi achevé ce second tour à - 9 après avoir rendu une carte de 65 sans aucun bogey, avec des birdies au 3, 4, 6, 14, 15 et 17.

« Je me sens bien. », a déclaré Green. « C’est un peu surprenant, car je reviens de trois semaines de break pendant lesquelles je n’ai pas joué, où j’ai juste caddeyé ma fiancée. Je me suis entraîné un peu la semaine dernière, mais je suis surpris de la qualité de mon jeu. »

« Je tape bien, je putte bien. Ça donne un coup de boost au moral. »

« A cette période de l’année, il n’y a pas beaucoup de tournois si vous ne jouez pas les Majeurs et les WGC. Donc ça a été un bon break avant d’attaquer le run final. J’espère continuer comme cela. »

Bradley Dredge, qui avait terminé second l’année dernière, est à - 8 après avoir rendu une carte de 68 en faisant birdie au 15, au 2 et au 4, tandis qu’un autre Australien, Terry Pilkadaris, est lui aussi à - 8 après avoir réalisé cinq birdies et deux bogeys.

Le Gallois Oliver Farr a terminé sur deux birdies pour s’en tirer avec une carte de 71. Il est à -7 au total, aux côtés de l’Irlandais Peter Lawrie.

Paul Lawrie, et Søren Kjeldsen ont tous les deux réussi à revenir se positionner à - 5 ex-aequo avec le Suédois Rikard Karlberg après un début de parcours de feu avec des birdies au 14 puis au 17.

Mais l’histoire du jour est à mettre au compte du capitaine de l’équipe européenne de la Ryder Cup Darren Clarke, qui s’est d’abord mis en danger, puis a très bien joué avant de concéder trois coups sur ses deux derniers trous.

Le Nord-Irlandais a commencé au trou n°10 et, après quatre bogeys et deux birdies à l’aller, il n’était pas assuré du tout de passer le cut. Heureusement il a retrouvé des couleurs au retour. Clarke a fait birdie au 1.

Il a ensuite rentré son second coup au trou n°3 pour eagle avant de faire à nouveau birdie au 4. Grâce à une superbe sortie de bunker au 5, il est parvenu à sauver le par et à réaliser deux autres birdies au 6 et au 7, qui lui ont permis de descendre jusqu’à - 6.

Mais sur le trou n°8, le joueur de 47 ans n’est pas parvenu à faire le par après avoir trouvé le bunker et à dû droper sur le trou n°9 car sa balle était dans les buissons. Ce qui lui a valu de concéder un double bogey et de redescendre à - 3 après 36 trous.

« Je galérais vraiment avec mon swing aujourd’hui. », a t-il déclaré. « Dans l’ensemble, je n’ai pas bien joué, mais j’ai eu des hauts et de bas et quelques très bons coups, donc tout n’était pas si mauvais. »

« Bien sûr, finir à - 6 aurait été beaucoup mieux qu’à - 3, mais c’est comme ça le golf parfois, vous galérez avec votre swing. »

Cinq Français passent le cut au Danemark, il s’agit de Jean-Baptiste Gonnet, Julien Guerrier, Benjamin Hébert, Joël Stalter et Victor Riu. A - 3 après deux tours, c’est Jean-Baptiste Gonnet qui est le mieux placé. Il occupe à mi-parcours la 27e place du leaderboard.

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>