lundi 18 avril 2016
Accueil / News / US PGA - Day larmes et Day records
Day US PGA 2015

US PGA - Day larmes et Day records

PGA / EUROPEAN TOUR 2015 - US PGA 2015

En remportant avec trois coups d’avance sur Jordan Spieth l’US PGA Championship à Whistling Straits, Jason Day a décroché le premier titre en Majeur de sa jeune carrière et devient n°3 mondial.

Son dernier putt, celui de la consécration, il l’a rentré avec des larmes  aux yeux. Impossible pour lui de ne pas penser, a-t-il reconnu en conférence de  presse, « à tout le chemin parcouru depuis (ses) 12 ans ».

C’est à cet âge qu’il a perdu son père, emporté par un cancer, et que sa  mère, une Philippine émigrée en Australie dans les années 1980, a mis en vente  la maison familiale pour financer la passion de son fils pour le golf.

Elle a pu l’envoyer dans une académie de golf où il a croisé la route de  Colin Swatton, un entraîneur qui est devenu son caddie et un père de  substitution.

Pour nous deux, c’est un grand jour, on était passés si près plusieurs  fois. Je suis fier de lui comme un père peut l’être de son fils

-

Je ne serai pas là si mon père n’était pas mort: une porte s’est fermée ce  jour-là, une autre s’est ouverte grâce aux sacrifices faits par ma mère », a  insisté de son côté Day.

L’Australien a rendu une dernière carte de 67 pour achever sa semaine avec un score total de - 20, distançant dans l’ordre Spieth, Branden Grace et Justin Rose.

Il est le premier joueur à réaliser un tel score en Majeur, battant le record du score le plus bas détenu par Tiger Woods, qui avait terminé à - 19 lors de l’Open Championship 2000.

Après six tops 10 au cours de ses 11 derniers Majeurs et deux passages en tête après 54 trous à l’US Open Championship et à l’Open Championship, il a enfin réussi à concrétiser et remporter son premier titre en Majeur dans le Wisconsin.

Quant à Jordan Spieth, s’il n’est pas parvenu à remporter une troisième victoire en Majeur dans la saison pour rejoindre Ben Hogan et Tiger Woods dans l’histoire du golf, il est tout de même devenu n°1 mondial grâce à sa brillante place de second.

Le jeune Américain avait remporté cette saison le Masters et l’US Open, mais c’était cette fois-ci au tour de Jason Day d’entrer dans l’histoire sur les bords du Lac Michigan.

Jason Day était en larmes sur le 18 avant même d’avoir rentré son putt. Il a ensuite avoué qu’il ne s’attendait pas à une telle issue.

C’est un long parcours pour en arriver là, et je n’espérais pas un jour pouvoir aller si loin sur le PGA Tour

-

Il y a beaucoup d’émotions, et c’est une sensation incroyable

-

Quand je pense à tout le travail que je réalise depuis que j’ai 12 ans, et que je me trouve finalement là, comme ça, devant la foule, vainqueur du PGA Championship, c’est vraiment spécial.

-

Je ne m’attendais pas à pleurer, mais beaucoup d’émotions se sont finalement bousculées… J’ai été si proche de la victoire de nombreuses fois dans tous les Majeurs, et j’ai échoué de si peu à chaque fois…

-

Etre capable de jouer de la façon dont je l’ai fait aujourd’hui, dans des conditions difficiles, avec le favori Jordan pour partenaire et remporter ce titre de cette manière, tout cela est juste incroyable.

Jason Day détenait une avance de deux coups à la veille du dernier tour. Il a creusé l’écart dès le trou n°2 en réalisant un  birdie, mais la réponse de Spieth ne s’est pas fait attendre.

Le jeune Américain a alors fait birdie sur le n°3, comme l’avait fait Branden Grace juste avant lui.

Un bogey de Spieth sur le 4 a brièvement redonné à Day ses trois coups d’avance. Mais Grace a alors rentré un putt de 10 mètres sur le trou n°5 pour prendre la place de second à - 14.

Grace a poursuivi avec un nouveau birdie sur le 6, alors que Rose, qui avait fait des pars sur ses quatre premiers trous, a lui aussi gagné des points sur les trous 5 et 6.

Sur le 5, Day a envoyé sa balle dans le bunker, mais il a quand même réussi à faire birdie sur ce trou, à l’instar de son partenaire du jour Jordan Spieth.

Le rythme échevelé du scoring s’est poursuivi ainsi, puisque Grace a rentré un putt de 5 mètres pour sécuriser son troisième birdie d’affilée et que Spieth et Day ont eux aussi fait birdie au 6.

Toutes les balles touchées par Day paraissaient attirées par le trou. Sur le 7, l’Australien a rentré un impressionnant putt de 15 mètres pour birdie, son troisième d’affilée.

Il a ainsi repris l’avantage sur Grace, relégué à trois longueurs.

Sur le trou n°8, le futur vainqueur s’est retrouvé dans le bunker de fairway et dans cette situation difficile, il a dû concéder un bogey.

Mais sur le 9, il est parvenu à sauver le par après un mauvais second coup, alors que Spieth perdait un coup après avoir envoyé sa balle dans le rough.

Sur ce trou, Justin Rose avait fait birdie. Il en a fait un second au 11 et n’était plus alors qu’à deux coups du leader. Mais Day a ensuite creusé l’écart grâce a un birdie sur ce même trou.

Les quatre joueurs du groupe de tête ont fait par sur le 12, mais Rose a concédé un double sur le 13 après avoir trouvé le bunker, alors que Grace et Day faisaient birdie.

L’Australien avait alors quatre coups d’avance sur ses premiers poursuivants, et il lui restait six trous à jouer.

Spieth a fait birdie au 13, puis a sauvé le par de façon remarquable sur le trou suivant.

Et tandis que Grace faisait un bogey au 15 qui le mettait définitivement hors course, le futur vainqueur réalisait un birdie supplémentaire au 14, devenant alors le premier joueur à atteindre les - 20 en Majeur.

Sur le trou n° 15, Jason Day a trouvé le bunker avec son coup de départ. Il a dû concéder un bogey sur ce trou et son avantage a alors été réduit à 3 coups.

A certains moments de la partie, je n’y croyais plus, en particulier au retour. Il y a eu quelques occasions où j’ai vraiment dû me booster pour me dire que ce n’était pas terminé, qu’il fallait que je continue à me battre

-

Après m’être convaincu à nouveau de mes chances, j’ai recommencé à taper des coups de qualité, ceux dont j’avais alors besoin.

-

J’ai même été capable de terminer avec un birdie au 16 et deux pars sur le 17 et 18, c’est fantastique.

A - 15, Grace a terminé troisième à deux coups de Spieth, et Rose quatrième à - 14. Brooks Koepka et Anirban Lahiri terminent cinquièmes ex-aequo à -13.

Avec une seconde carte consécutive de 67 (- 5), le Français Victor Dubuisson termine dans le top 20 de l’US PGA Championship. A -8 au total, le n°48 mondial termine 18e du dernier Majeur de la saison.

En savoir plus sur http://fr.europeantour.com/europeantour

source : AFP

A propos de TEAM GZ

Nous sommes à votre écoute ! Les commentaires et suggestions des utilisateurs jouent un rôle fondamental pour nous aider à progresser. N’hésitez pas à nous contacter à tout moment pour partager vos idées !