image
Golf Zone
A la une

Le golf rend fou ?

7489778

Nous parlons tous à nos balles, comme si elles pouvaient nous entendre et vivre leur vie de balle à leur gré.

Dimanche, au TPC San Antonio, Chesson Hadley a encouragé sa balle à faire ce qu’elle pouvait pour l’aider. Dans un bunker de fairway sur le par 4 du n° 11, il a fixé la balle dans les yeux, et lui a intimé un sévère : « Deviens quelqu’un ! »

La balle, déterminée, obéissante et ainsi encouragée, a obtempéré puisqu’elle a fini ses caprices et accepté d’atterrir à moins de deux mètres du drapeau, pour un birdie et un 71 final, ce  qui a mis son boss à la quatrième place ex-aequo.

Avec le claquement de doigt après chaque birdie et le « chicken kick » quand il a failli rentrer son chip, Chesson Hadley a fait le show dimanche, et les spectateurs aiment ça.

Les balles aussi, manifestement. Un syndicat est en cours de constitution pour éviter les maltraitances.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :