image
Golf Zone
A la une

Jordan Spieth : la maturité précoce

l

Jordan Spieth n’en finit plus de confirmer. A 21 ans, il étonne par sa constance au très haut niveau. Il a gagné le Valspar Championship la nuit dernière par un long putt pour birdie au troisième trou de play-off, annulant les pars de Sean O’Hair et Patrick Reed, contre qui il était en mort subite et qui s’apprêtaient à rejoindre le trou 17… Propre et net, la balle est rentré tout droit plein cœur du trou. Les deux autres ont rangé leurs clubs, c’était fini.

Le jeune Américain est ainsi devenu le quatrième joueur depuis 1940 à avoir gagné deux fois sur le circuit PGA avant son 22ème anniversaire. Les trois autres sont Robert Gamez, Sergio Garcia et Tiger Woods, excusez du peu.

« C’est bien d’avoir mon nom à côté de tels joueurs de l’histoire du golf, mais celui que je chasse en ce moment, c’est Rory McIlroy, le n° 1 mondial. C’est à terme le but ultime, prendre sa place. Mais pour l’instant, arriver aux Majeurs avec la confiance que donne la victoire, c’est de bon augure.»

Pour info, lors de sa première participation à 20 ans l’an dernier, il avait occupé la première place le dernier jour avant de céder devant la charge de Bubba. Prometteur là aussi.

C’est sa sérénité apparente qui impressionne, surtout chez un si jeune joueur : « Quand vous êtes tendu, sous pression, réussir quelques putts pour vous remettre dans la bagarre n’est pas toujours le plus facile. Votre main tremble, vous n’avez pas l’assurance que vous montrez le jeudi matin en début de tournoi. Je suis satisfait de cela, de ce que m’ont prouvé les derniers trous sur ma capacité à gérer cette pression. Je suis parvenu à garder une forme de contrôle qui permet de rester lucide sur le choix des lignes de putt et de garder le toucher de balle sans être victime de la peur de gagner. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :