image
Golf Zone
A la une

Coke en stock pour Peter Lawrie

Vous connaissez Peter Lawrie, 40 ans, un pilier de l’European Tour, vainqueur d’une étape en 2008 et régulièrement classé dans les 60 meilleurs joueurs du circuit. Oui, mais voilà ; il y a deux ans, d’abord 161ème joueur mondial, il est passé à la 300ème place, et même au-delà de la 900ème place en ce début de saison.

Ce déclin dramatique et brutal a d’après lui une explication, et une seule.

La période pendant laquelle il a plongé au classement a correspondu à celle de sa cure de désintoxication, car il était coca-dépendant. « J’ai réalisé tout à coup que j’étais accro au Coca-Cola et j’ai décidé d’arrêter. J’en buvais des litres par jour, même dans les tournois des pays chauds, j’en consommais sans cesse en jouant. »

Pour se remettre en forme, on lui a prescrit mi-2013 un régime sans coca, et c’est alors que son jeu a totalement disparu. « Je suis passé brutalement d’un régime hyper-sucré à un régime sans sucre, et je n’ai jamais récupéré physiquement. J’ai perdu toute confiance en moi, j’avais peur de tout, je n’étais plus sûr de rien. J’ai plongé.»

Il a donc décidé de reprendre la consommation de Coca, mais seulement deux ou trois canettes par jour. Et son jeu est revenu comme par enchantement. Après huit cuts manqués sans coca, il a passé avec coca les trois derniers, et a même récolté une 16ème place au Maybank Malaysian Open la semaine dernière. C’était son meilleur résultat depuis son top 10 à l’Irish Open 2013, trois semaines avant d’arrêter le coca.

Coïncidence ? Il ne veut pas croire au hasard, mais c’est tout de même une bien étrange histoire.

“Things go better with Coke”, dit leur dernière pub. Incroyable, mais vrai!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>