image
Golf Zone
A la une

Tiger : “Une belle année à venir”.

C’est au petit matin que le Tigre a commencé son échauffement hier mardi au TPC Scottsdale pour un départ à 7h30, derrière les matinaux Martin Laird et Jonas Blixt. La seule source de lumière était apportée par les spots des caméras de télé. Son retour après le cut manqué du PGA Championship en août dernier et le raté du Hero World Challenge en décembre suscite la curiosité unanime. Ici, les spectateurs présents se souviennent encore de son trou en un au n° 16 en 1997, et le retour du tigre est un événement.

Certes, on commence à trouver un peu nostalgiques les souvenirs des exploits du Tigre, et un peu lancinante l’expression « c’est le retour de Woods depuis… » Il avait la grippe au Hero, et va effectuer cette semaine son vrai come-back, en pleine forme cette fois. Hier, après ses 9 trous de reco pendant lesquels il a discuté stratégie, chipé et rechipé autour des trous, pour se familiariser avec les nouveautés du TPC, il a donné une conférence de presse, très décontracté et très confiant.

Il a affirmé être « en avance sur son travail » de remise à niveau avec Chris Como. « Mon driving est un peu plus rapide, je suis un peu plus long et je crois que je peux encore améliorer ce secteur. »

C’est le retour de Woods à l’Open de Phoenix il n’a pas joué depuis 2001.

« C’est super d’être de retour ici après une si longue absence. Le parcours est magnifique, et les greens ne sont pas encore trop rapides, ce qui est agréable. Si je ne suis pas revenu depuis 14 ans, c’est à cause de deux incidents qui m’avaient laissé perplexe. On avait trouvé en 1999 sur le trou n° 6 un spectateur muni d’une arme, et deux ans plus tard, j’avais reçu une orange jetée par un autre spectateur alors que je m’entraînais sur le putting green. Mais maintenant, un gros effort de sécurité a manifestement été réalisé ici. »

Il n’a jamais gagné dans ses trois précédentes participations il y a fini 18ème, troisième et cinquième -, mais il fait partie de la légende de l’épreuve. Il y a évidemment son trou en 1 dont tout le monde parle encore, mais aussi cet incident en 1999 avec un rocher que les fans ont déplacé pour essayer de dégager sa ligne. Woods a révélé que les fans qui ont bougé le rocher l’ont effectivement déplacé, mais dans le mauvais sens. « Je ne pouvais pas les faire retourner là-bas dans les cactus pour le redéplacer dans l’autre sens. »

Après l’évocation de ces souvenirs, il s’est définitivement projeté avec confiance sur la suite de sa carrière. « It’s going to be a fun year”, a conclu le Tigre.

On l’espère bien, pour lui et pour le golf mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>