image
Golf Zone
A la une

Tom Watson s’explique

Tom Watson a publié une lettre ouverte en réponse aux différentes attaques concernant sa gestion de l’équipe américaine pendant la Ryder Cup. Il y répond notamment aux reproches concernant son attitude lors de la réunion d’équipe du samedi soir, regrettant que se propos et son attitude d’alors aient pu faire croire aux joueurs qu’il n’appréciait pas leur dévouement et leur engagement pour gagner la Ryder Cup. Rappelons qu’il avait alors en public fustigé les joueurs américains pour leurs piètres résultats en doubles, ridiculisé les adversaires européens et refusé le cadeau-souvenir que l’équipe souhaitait lui offrir. Attaqué par Phil Mickelson lors de la conférence de presse finale, Il a affirmé également l’avoir rencontré tôt dans la semaine pour s’assurer « d’une meilleure compréhension des points de vue des uns et des autres ».

Voici le contenu exact de la lettre ouverte.

LETTRE OUVERTE DE TOM WATSON , CAPITAINE US POUR LA RYDER CUP 2014

En réponse à l’ensemble de la discussion récente sur notre défaite dans la Ryder Cup, je voudrais faire quelques commentaires.

Tout d’abord, je prends la responsabilité pleine et entière de ma communication, et je regrette que mes mots aient pu avoir donné aux joueurs l’impression que je n’ai pas apprécié leur engagement et leur dévouement pour gagner la Ryder Cup. Mes intentions tout au long de mon mandat en tant que capitaine étaient à la fois de donner l’inspiration et d’être honnête.

Deuxièmement, les gars ont tout donné. Ils ont joué avec tout leur cœur. Je suis fier d’avoir appris à connaître chacun d’entre eux. Je sais qu’ils vont tous gagner des tournois, être sur les futures équipes de la Coupe Ryder et avoir une carrière magnifique.

Au début de simples de dimanche, notre équipe a montré son meilleur visage à l’équipe européenne. Nous étions en effet très proches de réussir et le leaderboard était merveilleusement «rouge». Nos joueurs ont commencé vite comme je leur avais demandé dans mes commentaires la veille. Je leur avais demandé de se concentrer vraiment sur ​​les trous 2-5, que les Européens avaient gagnés trop facilement. Mais à la fin, la réalité est que l’autre équipe a mieux joué. Chapeau bas et félicitations à eux.

En ce qui concerne les commentaires de Phil, je comprends parfaitement sa réaction dans l’instant. Plus tôt dans la semaine, j’ai eu une conversation ouverte et franche avec lui qui s’est achevée avec une meilleure compréhension des points de vue des uns et des autres. Le cœur et les intentions de Phil ont toujours été tournés dans le bon sens, celui du succès de notre équipe. Phil est un grand joueur, il vit une grande passion et j’admire ce qu’il a fait pour le golf.

Le fond de l’affaire est le suivant. J’étais leur capitaine. Quelles que soit les erreurs qui ont été faites, ce sont les miennes. Et je prends la responsabilité pleine et entière pour ces erreurs. Je tiens à répéter aux joueurs, à leurs familles, à la PGA et à tout notre pays combien j’ai été fier et honoré d’être le capitaine de ce groupe talentueux de golfeurs, et combien j’ai été privilégié de passer ces deux dernières années à accomplir cette tâche par amour pour la Ryder Cup.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :