image
Golf Zone
A la une

Tour Championship : Billy Horschel devant Rory et Jim Furik

Rory McIlroy a finalement échoué dans sa tentative d’enlever le pactole de la FedEx. C’est Billy Horschel  qui fait un sans-faute, maintenant son avance imperturbablement alors que ses concurrents s’épuisaient dans leur course poursuite et accumulaient les erreurs. Il remporte le Tour Championship à – 11, devant  Jim Furik et Rory McIlroy – 8, Justin Rose, Chris Kirk et Jason  Day – 7, Ryan Palmer – 6, Rickie Fowler – 5… Il gagne par la même occasion la FedEx et le superbonus qui va avec.

Rory a perdu ses chances au 6, un par 3 de 200 mètres où Horschel a joué un fer 3 à 5 mètres du trou, et Rory un fer 5… trop court dans l’eau. Double-bogey sur le trou, trois bogeys consécutifs à partir du 9, une mauvaise passe heureusement compensée par un finish réussi, trois birdies successifs et un par. « C’était la semaine de trop », dit Rory qui jouait son huitième tournoi en dix semaines.

« J’ai fait des erreurs inhabituelles. Mais Billy mérite le titre, il a mieux joué que tout le monde. »

Horschel  a en effet joué son douzième tour consécutif en moins de 70. Avant les play-offs, le diplômé de l’Université de Floride, 27 ans  cette année, n’était que 60ème. Il a terminé deuxième au Deutsche Bank, avant de remporter le BMW à Denver, puis le Tour Championship à Atlanta.

« Je suis sur un  nuage, c’est incroyable. Toute cette réussite, plus un enfant, je ne sais pas si la vie peut être plus belle. »

Sans vouloir être matérialiste,  1,5 Million de dollars pour le titre, 10 millions pour le bonus, cela fait un joli trousseau pour le bébé. Félicitations à l’heureux papa.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :