Image
Golf Zone
A la une

Rory a musclé son jeu

Vous avez peut-être constaté que depuis quelques années, Rory s’était transformé physiquement, qu’il avait pris du volume et de la puissance. En fait, on peut presque dire que le titre de n°1 mondial  a été la conséquence de son nouveau régime d’entraînement physique, et que si la muscu n’a pas transformé son jeu, elle a boosté ses résultats.

A l’instar de Tiger Woods, qui a montré aux golfeurs dans les années 2000 ce que la musculation pouvait apporter, Rory s’est converti aux salles de gym dans les années 2010, et très vite ses résultats en tournoi se sont améliorés. Jusque là, Rory était un golfeur talentueux et prometteur, qui n’avait pas fait grand-chose d’autre de son corps que de lui demander de jouer au golf.

C’est alors qu’il a consulté l’entraîneur Steve McGregor, qui a vu en Rory « un vrai talent”,  mais avec « un passé physique peu étoffé en dehors du golf. » Son premier objectif a été de compenser le déséquilibre entre le côté droit très fort et le côté gauche plus faible, grâce à un travail sur le bras et la jambe gauches, avec haltères et squats à la clé. Puis il a insisté sur le bas du corps, l’arme absolue du golfeur.

« Le travail sur le bas du corps est destiné à stabiliser, pour permettre à la puissance de se transmettre. Je me sens beaucoup plus stable dans les jambes, il y a chez moi beaucoup moins d’éléments instables  dans le mouvement complexe qu’est mon swing.» 

On ne peut en effet que remarquer et admirer cette stabilité finale du swing de Rory, capable d’envoyer un drive à 300 mètres en parfait équilibre au finish. Il a toujours pu le faire, mais maintenant il le fait régulièrement, avec une parfaite aisance et  sans effort apparent, sans sortir de ses chaussures à la fin de son mouvement. L’adolescent doué devient peu à peu un athlète adulte.

En ajoutant un effort en diététique (beaucoup de poulet et de brocoli, a-t-il affirmé), il a fait passer son taux de graisse corporelle de 22 à 16%.

« J’ai le même poids que quand j’ai commencé, mais j’ai gagné en muscle et en masse musculaire. »

Converti, il fréquente régulièrement maintenant la salle de gym trois à quatre fois par semaine, pour perfectionner encore la métamorphose physique qui a manifestement contribué à l’amener au sommet de son sport.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :