Image
Golf Zone
A la une

Un green par trou, yes, deux greens, Noh

Seung-Yul Noh a été pénalisé de deux coups pour avoir joué sa balle sur un green où elle ne devait pas être. Cette sanction est très rare, et l’arbitre  Slugger White a affirmé qu’en 33 ans de présence sur le tournoi, il n’avait jamais vu ce cas de figure.

Voici les faits. Sur le par 4 du trou n° 11, Noh envoie son engagement tellement à droite que sa balle atterrit sur le green du trou adjacent, le n° 3. Après avoir attendu que le groupe présent sur le 3 ait fini de putter, Noh a joué son deuxième coup du green où était sa balle.

Selon la règle 25-3, si une balle est sur un mauvais green, le joueur doit appeler un arbitre et dropper sa balle le plus près possible, ni sur le green, ni dans un obstacle. Noh a affirmé qu’il ignorait cette règle, que les arbitres étaient loin et que ses partenaires de jeu, Graeme McDowell et George McNeill étaient restés sur le trou n°11 qu’ils étaient en train de jouer. Son caddie très expérimenté, David Brooker, qui a officié sur le Tour pendant plus de deux décennies, ne connaissait pas non plus cette règle.

Après le second coup de Noh, son caddie a ramassé le divot et a tenté de le remettre en place. C’est alors que l’arbitre Brad Fabel a informé le joueur de la pénalité, et que les officiels ont demandé aux green-keepers de mettre un bouchon à l’endroit du divot.

A la place d’un bogey, c’est un triple bogey que Seung-Yul Noh a dû inscrire sur sa carte. Il a fini aujourd’hui à +1 et entamera le week-end à – 2.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :