Image
Golf Zone
A la une

Objectif Ryder

La course pour une place dans l’équipe européenne de Ryder Cup est lancée depuis l’Open Championship. Des échéances essentielles se précisent durant les six semaines à venir, pendant lesquelles Golf Zone vous fera suivre l’évolution finale de la sélection. Six semaines, cela veut dire six tournois de l’European tour, jusqu’à l’Open d’Italie dans la dernière semaine d’août.

Pour l’instant, Rory est évidemment en tête. Non seulement il a remporté dimanche dernier à Hoylake son troisième Majeur, mais il est en passe de disputer sa troisième Ryder Cup, à 25 ans seulement. Il a commencé sa carrière de Ryder au Celtic Manor et l’a poursuivi au Medinah Country Club. Il la poursuivra sans aucun doute à Gleneagles.

Derrière lui, les places vont être chères. Un petit point sur les hommes en forme qui gagnent du crédit et des places… et ceux moins en forme qui en perdent.

Le  partenaire habituel de Rory, son complice Graeme Mc Dowell, actuellement 11ème joueur mondial, est sur une excellente dynamique puisqu’il a remporté l’Alstom Open de France avant de finir huitième de l’Open Championship. Autres favoris, l’Anglais Luke Donald, et l’Ecossais Stephen Gallacher, qui est en passe de disputer la Cup sur ses terres. Ce dernier doit disputer dans les deux prochaines semaines le très lucratif WGC-Bridgestone Invitational et l’US PGA Championship. A lui de se montrer dans ces deux grands rendez-vous de la saison.

Plus en difficulté, deux légendes de la Ryder Cup Ian Poulter et Lee Westwood. Ce dernier a deux semaines très importantes devant lui. Il a participé à toutes les éditions depuis 1997 et figure à la 16ème place au classement mondial, mais il va falloir qu’il se montre  performant pour entrer cette fois dans la sélection automatique, ou encore pour convaincre Mc Ginley en tant que choix du capitaine. A lui de jouer.

Jamie Donaldson semblait assuré de sa place, mais il a manqué le cut au Scottish, puis à l’Open Championship. Il est toujours troisième du mérite en Europe, mais les bonnes performances récentes de Gallacher, Mc Dowell voire de Poulter ont fragilisé sa candidature. A suivre.

Même difficulté pour Francesco Molinari, titulaire deux fois en Ryder Cup, qui va devoir cravacher dans les semaines à venir pour gagner sa place. Actuellement 14ème sur la liste européenne, il bénéficiera de son Open national au Circolo Golf de Turin pour assurer finalement sa place. A suivre jusqu’au bout.

Par contre, avec Thomas Bjorn, Victor Dubuisson, Sergio Garcia, Justin Rose et Martin Kaymer, qui semblent assurés d’obtenir leur qualification automatique, l’incontournable Miguel Angel Jimenez et le très talentueux Jos Luiten semblent avoir eux aussi toutes leurs chances.

Le sprint est lancé, et des incertitudes demeurent pour un grand nombre des places à pourvoir. Ce qui précède la Ryder Cup est déjà de la Ryder Cup. La composition de l’équipe doit être impeccable, la responsabilité de McGinley dans la composition et la cohésion de son équipe est d’ores et déjà engagée, et  le suspense va être passionnant.

The Italian, who lies 14th in the European Points List currently, will have home comforts to help spur him on during the final week of the qualification period, with his national Open Championship set to be contested at his home course of Circolo Golf Torino.

With Thomas Bjorn, Victor Dubuisson, Sergio Garcia, Justin Rose and Martin Kaymer well-ensconced in the automatic spots, the likes of ever-popular Spaniard Miguel Angel Jimenez and talented Dutchman Joost Luiten also still retain a chance of making the trip up to Perthshire come September.

As the Ryder Cup Points Race enters the final furlong, with peril, pitfalls and possibility at every turn, who can put together a sprint finish to the line?

An intriguing conclusion awaits…

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :