Image
Golf Zone
A la une

Martin Kaymer a retrouvé son jeu… et son mental

Quand le vent et la pluie ont interrompu le tour final du PLAYERS Championship, il restait au leader Martin Kaymer à affronter le n°17, le redoutable par 3 en île, avec un coup d’avance seulement sur Jim Furik, qui avait sonné la charge avec deux bogeys sur le retour.

Alors que le champion allemand contrôlait la situation avec trois coups d’avance au départ du 15, Kaymer avait égaré son engagement, ce qui lui avait valu de prendre un double bogey et de voir son avance réduite à un seul petit coup devant l’Américain. Pas le droit à l’erreur, le justicier n°17 allait faire son office dans la dramaturgie du tournoi.

Après un premier shot un peu court dans le rough et une approche qui le laissait à huit mètres, un putt magnifique mettait fin à tout suspense. Ce putt  a d’ailleurs fait l’admiration de son rival du jour, Jim Furik, second du tournoi.après un excellent 66 final.  Depuis le club-house où il observait la fin de parcours de son adversaire, il a avoué : « Ce putt est incroyable ! Plein trou après avoir parcouru huit mètres de green aussi compliqué ! » Un dernier par au 18,  l’affaire était faite. Kaymer avait mené le tournoi depuis le premier tour, où son parcours record de 63 avait impressionné, il remportait son premier tournoi depuis 2012 et remontait ainsi à la 18ème place FedEx. Le renouveau pour l’ex-n°1 mondial.

A la troisième place, à un coup de Jim Furik, Sergio Garcia a joué de façon  très solide et très régulière sous le par sur ce parcours délicat. Avec une carte de 70 pour ce dernier tour, il termine troisième à – 11.

Quant à Jordan Spieth, après 58 trous sans bogeys, il en concéda 5 dans les 14 derniers trous, et l’ex-co-leader du tournoi finit 4ème ex-aequo à – 10 en compagnie de Justin Rose.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :