Image
Golf Zone
A la une

Petit manuel pour avoir une chance de gagner le Masters d’Augusta

Voici une vidéo montrant tout ce qui a fait de Bubba un double vainqueur du Masters, un golfeur si atypique et un champion si étonnant.

L’échauffement d’abord. Ce moment de préparation à la compétition est essentiel, chacun de nous le sait, mais le golfeur moyen a souvent du mal à s’astreindre à une routine. Avant le départ,’on passe plus de temps à échanger avec les amis et partenaires qu’à vraiment se préparer aux situations de jeu que l’on va rencontrer peu après. Résultat : un stress accru sur le tee du n°1, un risque de blessure ou un premier trou raté qui risque de gâcher le plaisir des 17 trous suivants.

Observons Bubba et sa routine d’échauffement, et prenons exemple sur sa méthode pour être prêt sur le tee de départ. Lors de l’échauffement il utilise tous les clubs, et surtout il suit exactement le programme d’échauffement qu’il a prévu, de façon à préparer à la compétition son corps et son esprit de façon cohérente. « Je ne me préoccupe pas de l’endroit où va la balle. », dit-il. Il veut dire que ce n’est plus le moment de faire des essais, de critiquer ou de mettre en question un geste technique, qu’il n’est plus temps de tenter de faire au swing une modification de dernière minute. Il s’agit de se mettre déjà en situation de jeu.

Si Bubba se vante de n’avoir jamais pris un cours de golf, il a expérimenté au practice tous les coups du golf et a ainsi développé une habileté fantastique pour orienter sa face de club comme il le souhaite ou donner  à la balle tous les effets qu’il veut. C’est pour cela qu’il dispose d’un arsenal de coups de golf que le commun des golfeurs n’a même jamais essayé de faire. Prenez exemple sur lui. Plutôt que de répéter sans cesse votre swing pour le rendre toujours identique par la répétition, inventez des chemins de club, donnez-vous des défis pour réussir des effets les plus accentués de gauche à droite, de droite à gauche, des trajectoires basses, hautes, frappez la balle avec le talon du club, avec la pointe… Augmentez sans cesse au practice ces sensations, ces expériences et cette maîtrise qui vous permettront de faire face à toutes les situations de jeu. Si vous regardez Rory au practice, il fait de la balle (presque) ce qu’il veut. C’est en effet l’arme absolue du champion, car sur le parcours cela permet d’être inventif lorsque cela est nécessaire, ce que fait magnifiquement Bubba.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :