Image
Golf Zone
A la une

Houston Open : premier tour, premiers enseignements

A Houston, Texas, le tournoi PGA qui a commencé hier est doublement intéressant. D’abord pour les joueurs, puisque c’est un gros tournoi dont la dotation est de 6,4 millions de dollars, mais aussi pour les observateurs, en quête de scoops à la veille du Masters. La première journée a été très instructive, avec de très bons scores, avec la présence de Phil Mickelson, et avec le « jour-sans » de Dustin Johnson.

D’abord des nouvelles du leaderboard. Charley Hoffman et Bill Haas ont tous les deux joué un remarquable 65, à – 7, grâce à un putting très performant. Cinq joueurs les suivent à un coup, dont les expérimentés Matt Kuchar et Keegan Bradley. Retenons ces deux hommes en forme, candidats à la première levée du Grand Chelem, et particulièrement le score de Kuuuuuch, qui monte en régime et prend confiance juste avant le Masters. Il connaît par cœur le parcours d’Augusta pour l’avoir fréquenté depuis 1998, il a fait ses études à l’Université de Georgia, ce sera évidemment un des favoris de la semaine prochaine. Derrière les sept Américains qui occupent les sept premières places, à deux coups (– 5) on trouve dix joueurs dont Charl Schwartzel, Sergio Garcia ou Stewart Cinq.

Phil Mickelson est finalement présent, et plutôt performant malgré ses douleurs au côté droit, puisqu’il ramène un solide – 4 sans aucun bogey. Il s’est surtout rassuré, car il a affirmé à l’issue de ce premier tour  n’avoir ressenti dans le jeu aucune gêne ni douleur. Bonne nouvelle, car Lefty est très populaire, et l’absence de Woods à Augusta rend sa participation d’autant plus importante pour l’intérêt médiatique du tournoi.

Enfin, parmi les têtes d’affiche, si Rory a joué un sérieux 70, il devra cependant serrer le jeu pour passer le cut, probablement fixé à -2, son score actuel. Une barre que ne franchira pas Dustin Johnson. Le n° 10 mondial a rendu une carte chaotique de 80 (+8), avec quatre birdies certes, mais aussi un quadruple bogey, trois doubles et deux bogeys, il s’est d’ailleurs retiré du tournoi. Alors que tous les joueurs viennent se mettre en confiance à la veille du grand rendez-vous d’Augusta, le « pauvre » Dustin Johnson sort du tournoi avec plus de questions que de réponses sur son niveau de jeu actuel.

Affaire à suivre… sur Golf + et sur Sport +.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :