RACE to DUBAI : nouvelles règles pour les Final Series

Le circuit européen aménage l’édition 2014 de la phase finale de la Race to Dubai. L’an dernier avait été instauré le principe de Final Series de quatre tournois, un peu à l’image des play-offs de la FedEx Cup. Les  60 meilleurs joueurs sur les trois premiers se qualifiaient pour la grande finale à Dubai diputée en  72 trous sans cut. Pour pouvoir participer à cette finale de Dubai, il fallait également avoir joué au moins deux des trois tournois qualificatifs de ces  Final Series.  Un bonus de 20% était même accordé aux joueurs ayant participé à la totalité de ces trois premiers tournois. Il s’agissait de promouvoir  les deux étapes qualificatives (deux en Chine, la troisième en Turquie), en les rendant quasiment obligatoires.

Quelques joueurs majeurs engagés à la fois sur le circuit européen et sur le circuit américain avaient critiqué cette obligation, qu’ils jugeaient trop contraignante  pour l’organisation de leur programme. Ils ont été entendus, et le système a été modifié pour 2014. La présence à deux des trois tournois qualificatifs n’est plus obligatoire, la finale de Dubai réunira simplement les 60 meilleurs joueurs disponibles dans la money list européenne à ce moment.  Il faudra cependant avoir participé au moins à douze tournois européens dans la saison pour être éligible. De plus, pour compléter le système, les dotations sont augmentées et élargies, les quinze premiers de la Race to Dubai se partageront 5 Millions de dollars (contre 3,5 pour les dix premiers en 2013).

Il semble que ces changements apportant de la souplesse ont fait l’unanimité chez les joueurs. Henrik STENSON, champion 2013, apprécie : « ” Il est toujours bon d’évaluer et de faire quelques réglages à n’importe quel système que l’on vient d’expérimenter. Il n’y a plus d’obligation de participer aux étapes qualificatives, c’est bien, mais si vous le faites, vous augmentez vos chances de gagner la Race.” Sergio Garcia, un des rebelles de 2013, s’est aussi montré  favorable aux changements annoncés : « C’est bien de travailler ensemble à l’optimisation du système. Je suis très satisfait du compromis, et je suis impatient de participer à la série finale. » Même satisfaction pour Charl Schwartzel : « Je vais continuer à participer au tour européen dès que je le pourrai, et c’est très satisfaisant de voir que chacun y œuvre dans la bonne direction. Il n’y a plus d’obligation de participer aux trois tournois, mais si vous le faites, vous  jouez plus et vous vous donnez une meilleure chance de gagner la Race to Dubai. Avec l’augmentation significative des primes, l’incitation remplace l’obligation et l’European Tour propose un ensemble cohérent pour clore la saison. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :