Image
Golf Zone
A la une

Le pin d’Ike est mort

Cet arbre, un pin de Loblolly de près de 20 mètres de haut, est connu comme « l’arbre du Président » depuis que « Ike » Eisenhower, membre du club de  l’Augusta National depuis 1948, avait demandé en 1956 qu’il soit abattu. Il en avait assez de l’avoir sur sa route à gauche du fairway du 17, à 190 mètres du départ, et trouvait que la vie sans ce conifèrecentenaire serait plus agréable. Sa requête avait été examinée lors d’une assemblée du club et le chairman de l’époque avait rapidement rejeté la proposition. Ce qu’un Président des Etats-unis d’Amérique n’a pas pu faire.

Est-ce une vengeance posthume du Président golfeur ? La tempête de verglas qui a frappé la Géorgie en fin de semaine dernière a causé des dommages irréparables au célèbre conifère, qui a dû être arraché dimanche. Ike ne fera pas le parcours sans son arbre détesté, mais les joueurs qui disputeront le Masters le mois prochain ne l’auront plus sur leur route. Jack Nicklaus a affirmé que l’arbre allait lui manquer, parce qu’il était l’objet de toutes ses pensées au départ du 17 : « Sur le tee du 17, je ne pensais qu’à une chose : rester loin de l’arbre du Président Ike. Je l’ai frappé tant de fois que nous nous connaissions très bien. »

Cet arbre est celui sous lequel Tiger Woods se trouvait en 2011. Après le Masters de cette année-là, il avait affirmé que c’était le coup qu’il avait dû effectuer sous le pin d’Ike qui avait causé ses blessures au genou et au tendon d’Achille, et qui lui avait valu quatre mois sans jouer.

Un arbre qui a vu passer tant de golfeurs de près ou de loin et causé tant de tracas même aux meilleurs ne peut pas mourir sans condoléances. Les premières sont venues de Ian Poulter, qui a eu une pensée émue pour feu le pin d’Augusta : « Very sad news », a-t-il tweeté en souvenir de l’Eisenhower tree.


Caroline JDD

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :